Menu
Module
Crédits ECTS
1
crédit

SÉMINAIRE DE RECHERCHE : JEAN-LUC MARION, DONNER À PENSER

Jean-Luc MARION
Membre de l’Académie Française, Professeur émérite à l’Université de Paris IV-Sorbonne, Professeur à l’Université de Chicago

Chaque année, l’Institut propose un séminaire de recherche. Il s’agit d’un module où, autour d’un intervenant principal, les professeurs de Philanthropos et d’autres sont invités à mener une réflexion commune. Pour les étudiants, c’est l’occasion non seulement d’entendre un cours mais d’assister à des conversations entre philosophes, et d’entrer ainsi, comme par effraction, dans l’élaboration vive d’une pensée. Cette année, nous avons l’honneur d’accueillir Jean-Luc Marion, qui nous parlera de son itinéraire et reviendra sur son œuvre philosophique, l’une des plus importantes de notre époque.

« Quand, au lycée, j’ai commencé, sans rien y comprendre, à me mêler de philosophie, une seule chose m’intéressait vraiment : trouver des textes, des formules, des questions que je ne comprenais pas. Dès que je comprenais un texte, je ne le trouvais pas assez fort, donc, comme un alcool, finalement peu intéressant. Je me nourrissais de trouver des paradoxes défiant le bon sens et me disais que, si quelqu’un de très intelligent pouvait avoir dit une chose aussi étrange, aussi incompréhensible, il devait y avoir là quelque chose de sérieux, de précieux. » C’est cette disposition à discerner l’intéressant dans l’incompréhensible qui ouvre l’itinéraire du philosophe Jean-Luc Marion et qui lui donnera de tracer une voie originale entre les deux périls de la systématicité et de la déconstruction.

Il y a aussi cette espèce d’illumination dans le jardin du Luxembourg, alors qu’il est élève en hypohâgne : « Il m’apparut soudain, sans préparation, l’idée très simple que “la question de l’être” n’était pas la première, mais qu’elle relevait, comme un reflet – un reflet plus qu’un effet –, d’une situation plus originaire qui se nomme, disons, la création. » C’est cette pensée de l’être comme créé, ou comme donné, qu’il s’agit ici d’accueillir.

Quand ?

Jeudi 1 et vendredi 2 mars 2018

Où ?

Institut Philanthropos