Menu
novembre 2015

Lettre d’information n°17

Edito
LOUÉE SOIT LAUDATO SI’

pape_françoisLe grand événement intellectuel de 2015, celui qui est venu conforter notre mission, c’est l’encyclique Laudato Si’ — Sur la sauvegarde de la Maison commune. Le Saint-Père y opère un déplacement notable, de l’« humanisme intégral », cher à Maritain, à l’écologie intégrale. Certains pourraient s’en inquiéter : François oublierait-il la dignité de l’homme pour se tourner gentiment vers les petites bêtes ? Négligerait-il l’anthropologie chrétienne pour surfer sur la vague écolo jusqu’à glisser vers le culte néo-païen de « notre Mère la Terre » ?

En vérité, ce déplacement n’a rien d’opportuniste ni de sentimental. Il tient de la plus haute rigueur. Il vient corriger « une présentation inadéquate de l’anthropologie chrétienne [qui] a pu conduire à soutenir une conception erronée de la relation entre l’être humain et le monde » (n. 116). Cette conception, celle d’une spiritualité désincarnée ou d’un anthropocentrisme « prométhéen », feint d’ignorer que l’homme est aussi ce corps qui sent, qui mange, qui respire, et que ses plus belles pensées ne sauraient s’élever sans l’appui des autres animaux, des forêts, de l’air, de la mer et du soleil, non seulement parce que ceux-ci sont utiles à sa vie, mais aussi parce que leur réalité offerte est la première Parole de Dieu, et donc une source inépuisable d’interprétation et de célébration (l’Esprit Saint ne se dit-il pas à partir du vent et de l’eau ?). Dès lors, la dignité de l’homme ne saurait être dans une exploitation abusive et suicidaire de la nature, mais dans une responsabilité à son égard : n’est grand que celui qui peut s’abaisser. Ce qui fait la supériorité de l’homme sur le requin tient à cette capacité de protéger les requins, alors que les requins n’ont jamais constitué de Société Protectrice de la Nageuse en bikini.

Ce déplacement de l’anthropologie vers l’écologie est aussi en retour celui de l’écologie vers l’anthropologie : « Il n’y a pas d’écologie sans anthropologie adéquate », écrit le Pape (n. 118). Cette vérité est contenue dans l’étymologie même du mot oïkos. En grec, il désigne la famille, la « maison commune », précisément, cette première communauté naturelle de l’homme et de la femme avec leurs enfants, mais aussi leurs bêtes, leur potager, leur verger (si l’on en croit Aristote)… C’est à partir de cette réalité à l’articulation de la nature et de la culture que l’écologie peut se déployer vraiment. Et c’est ce que nous essayons de penser à Philanthropos.

Fabrice Hadjadj, Directeur de l’Institut

 

LA COMMUNAUTÉ EUCHARISTEIN

frat_bourguillonSoeur Nadia-Marie, vous êtes la nouvelle supérieure de la Fraternité Eucharistein à Bourguillon, pouvez- nous présenter votre communauté et sa mission auprès de Philanthropos ?

Notre vocation est d’abord d’adorer Jésus au Saint- Sacrement. Ensuite, nous essayons d’accueillir cette « présence réelle » de Jésus dans la personne de nos frères et sœurs les plus pauvres, marqués par les épreuves de la vie. Travail manuel, vie fraternelle, temps de prière, tout est partagé avec eux 24/24h, bien sûr en respectant le rythme et le cheminement de chacun. Notre style de vie est très simple : ne bénéficiant volontairement d’aucun revenu fixe, nous nous confions à la divine Providence qui s’occupe de tout. C’est une expérience quotidienne de la bonté de Dieu qui dure depuis presque 20 ans… A Bourguillon, notre mission est quelque peu différente. Nous ne pratiquons pas d’accueil directement mais sommes à la disposition pour les besoins de l’Institut : du colmatage des fuites d’eau à la confection des repas, en passant par le suivi spirituel des étudiants et collaborateurs qui le souhaitent et l’animation des offices liturgiques. S’il fallait résumer, nous sommes des ouvriers très « polyvalents » dans la Vigne du Seigneur… dans l’esprit de la « joie parfaite » de saint François d’Assise !

Quelles sont vos premières impressions après 3 mois ?

Ce qui me touche le plus, c’est la soif spirituelle des étudiants. Ils sont à une étape cruciale de leur vie et se posent de vraies questions… non pas d’abord ce qu’ils vont faire plus tard, mais comment ils peuvent engager tout leur être au service de Dieu et de l’homme. Dans la vérité et l’amour. Ils parient donc sur l’Infini et il ne faut pas les décevoir ! Le défi sans doute est de les aider à faire passer ce qu’ils saisissent intellectuellement dans une attitude profonde du cœur… et qui se mesure dans la cohérence du comportement. Cette unification de tout l’être qui a fait un Pier Giorgio Frassati, des parents Martin ou encore un cardinal Journet, pour parler d’une figure connue à Fribourg. C’est le travail de toute une vie…

Un message pour Noël ?

Croire que tout est possible à Noël, tout particulièrement en cette année de la Miséricorde. Jésus est venu pour sauver ce qui était perdu… alors laissons-nous surprendre par la douce folie de Dieu !

LE RESEAU DES ANCIENS PREND SON ENVOL

réseau_anciensPorté par le dynamisme d’Alexandre Machu (promo 7) et son équipe, le réseau des anciens a vécu un événement important le 14 octobre 2015 avec le lancement de son site internet lereseau.philanthropos.org. Réalisé sous le contrôle de Frédéric (promo 9), cet outil est au service de la vie d’une communauté qui compte plus de 400 membres disséminés aux quatre coins du monde. Nos anciens étudiants peuvent désormais partager les nouvelles importantes de la famille Philanthropos (mariage, naissance, job, déménagement… ), des événements, des projets ou des bons plans. La soirée de lancement du 14 octobre a rassemblé plus d’une centaine d’anciens étudiants réunis sur quatre lieux différents (Fribourg, Paris, Lyon et Bruxelles) dans une atmosphère de joyeuses retrouvailles. Grâce à la magie des nouvelles technologies, le Président de l’Institut a pu s’adresser aux anciens « Philanthropotes », les appelant à propager la flamme allumée pendant l’année passée à l’Institut.

QUELQUES VISITES MARQUANTES

visites_marquantes_1 visites_marquantes_2

e-PHILANTHROPOS

Vous étiez nombreux à souhaiter avoir accès aux enseignements délivrés à Philanthropos. Lancée en octobre 2015 avec le soutien de la Fondation Identité et Dignité, la plateforme e-PHILANTHROPOS vient répondre à cette attente. Vous y trouverez des contenus à écouter en ligne ou à podcaster gratuitement : des conférences audio et vidéo, et une émission de radio originale — Entre nous soit dit — d’une durée de 53 minutes environ dans laquelle Fabrice Hadjadj engage une conversation à bâtons rompus avec un invité. Un rendez-vous régulier à ne pas manquer sur ephilanthropos.org.

LA 12ème PROMOTION

« Le projet Philanthropos a fait ses preuves. Une fois encore une belle volée a terminé avec bonheur son programme annuel l’été dernier, suivie d’une nouvelle promotion au grand complet, aux limites extrêmes des capacités de l’institut. Cette belle aventure serait impossible sans la générosité impressionnante de donateurs et sans le bénévolat, qui appartient à l’ADN de l’institut. Les contributions des étudiants couvrent moins des deux tiers du total des dépenses. Le reste est fait, pour une part essentielle, de dons qui viennent couvrir, au fur et à mesure, les besoins. Merci à chacune et chacun. »

Nicolas Michel , Président de l ’Institut

promo_12

Le 31 août 2015, l’Institut accueillait la 12 ème promotion, composée de 46 étudiants (23 étudiants, 23 étudiantes).
Avec une moyenne d’âge de 21 ans, les étudiants viennent de France (32), de Suisse (5), du Canada (4), de Belgique (3), d’Autriche (2), du Luxembourg (1), d’Italie (1).

« Que le temps de l ’avent et le message de noël nous encouragent à prier et à nous engager pour qu ’ advienne la paix dans les intelligences et dans les cœurs. »
Nicolas Michel , Président de l’institut