Menu
avril 2017

Mère Teresa, Leçon de ténèbres

Jeudi 11 mai à 20h30 à l’aula de l’Institut Philanthropos

Mère Teresa
Leçon de ténèbres
Un spectacle conçu à partir de ses lettres dans la « nuit de la foi »

Traduction de Fabrice Hadjadj
Avec Véronique Ebel
Durée approximative : 50 minutes

« “Toujours en train de sourire” : Les sœurs et les gens font cette remarque – Ils pensent que ma foi, ma confiance, l’amour remplissent tout mon être, que mon intimité avec Dieu, mon union à Sa Volonté doivent absorber mon cœur – S’ils savaient ! S’ils savaient comme ma gaieté n’est que le masque derrière lequel je cache le vide et la misère. » (Au Père Picachy, le 3 juillet 1959)

« Si un jour je deviens une sainte, je serai sans doute une sainte des “ténèbres” – À jamais je serai absente du Ciel, afin d’éclairer la lampe de ceux qui sont dans les ténèbres sur la terre. » (Au Père Picachy, le 6 mars 1962)

À peine publiées en anglais, les lettres privées de Mère Teresa ont suscité la stupeur : le Prix Nobel de la Paix vivait une guerre des plus profondes ; celle que l’on voyait toujours souriante était au-dedans désolée ; celle qui apparaissait à tous comme un modèle de détermination connaissait la détresse et le vide de l’amour.
Pourtant ces lettres, en raison même de leur détresse, sont de la plus haute consolation. Elles témoignent de la présence de Dieu là même où il paraît nous fuir. Par elles, Mère Teresa fait encore sa tâche de venir nous chercher dans notre misère.