Menu

La parole à

Au Père Benoit-Dominique de la Soujeole

L’Institut Philanthropos est une offre originale : à une école de vie chrétienne (vie communautaire et vie de prière), il ajoute une école de la foi de niveau universitaire. Il s’agit d’être initié à l’intelligence de ce que Dieu a dit et continue de dire dans sa Parole reçue dans l’Eglise catholique, vécue et transmise par elle. Si Dieu a parlé et parle aujourd’hui, c’est pour que l’on connaisse sa sagesse, qu’on en vive et qu’on puisse la transmettre. Cet effort pour comprendre correspond à la dignité particulière de l’esprit humain. Dans toute la création terrestre, l’être humain est le seul qui est doté de cette capacité d’accueillir et de faire sien la véritable sagesse, celle de Dieu. Dès lors, l’homme peut véritablement participer à cette science divine de sorte que l’intelligence humaine réalise profondément son identité qui est d’être à l’image de Dieu. Un parcours philosophique et théologique est proposé pour cela dans la tradition sapientielle catholique ; il veut éveiller chez les participants la faculté de penser les choses et par là de se situer personnellement dans la vie culturelle et religieuse de notre temps.

A Monsieur François Xavier Putallaz

« Philanthropos est hors norme : lieu de vie, de prière et d’étude, l’Institut nourrit l’intelligence et le cœur des centaines d’étudiants qui y passent année après année. Si les exigences intellectuelles y sont élevées, c’est par respect pour chacun et chacune : l’humilité du travail quotidien invite à des grandes aventures : celles de l’esprit et de la sensibilité, dans la douceur et la rudesse de la vie communautaire. C’est une joie d’y enseigner, et une grâce de participer à cette aventure. »
François-Xavier Putallaz est vice-président de l’Institut Philanthropos. Professeur de philosophie à l’Université de Fribourg, il est membre du comité de rédaction de la revue « Nova et vetera », fondée par l’abbé Charles Journet.

 

Fabrice Hadjadj

Fabrice HADJADJ« J’ai enseigné dans de nombreux établissements, mais, à Philanthropos, il y va d’une grâce spéciale. J’y venais donner des cours longtemps avant d’en prendre la direction, et j’y trouvais toujours un climat rare, fait à la fois de bienveillance, de rigueur et de liberté. A quoi cela tient ? Sans doute à la proximité qu’engage la vie commune. Les réflexions entamées en classe se poursuivent dans les couloirs, se chargent d’amitié durant les repas, s’exposent au mystère à la messe… Les idées font place aux visages et aux chants. »

Directeur de l’Institut Philanthropos depuis 2012, Fabrice Hadjadj, agrégé de Philosophie et diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, est aussi essayiste, dramaturge et collaborateur de plusieurs magazines.