Menu
juin 2019

De la continuité dans le changement, et du changement dans la continuité

La Fraternité Eucharistein s’en va, mais Philanthropos continue, avec un pilier intellectuel renforcé, et un pilier spirituel renouvelé. La preuve qu’un organisme est bien vivant, c’est qu’il change pour rester lui-même. Les changements que nous connaissons sont ainsi des signes de vitalité et de fidélité à l’appel.

Pour l’année 2019-2020, le programme académique est inchangé, si l’on excepte un renforcement de la méthodologie, et l’ajout, au second semestre, d’un cours d’introduction à la phénoménologie.

Pour ce qui regarde la vie spirituelle, de grandes communautés historiques de Fribourg se sont unies pour l’accompagner : les dominicains en assurent la partie doctrinale, les carmes animent une école de prière, les cisterciens proposent une introduction à la vie monastique, et la retraite de l’intersemestre devient une retraite ignacienne, au Ranft, pays de saint Nicolas de Fluë, avec la communauté du Chemin-Neuf. La messe quotidienne est toujours assurée par différents prêtres, afin de montrer les divers visages de l’Église. L’abbé Jacques Papaux, prêtre diocésain, résidera la semaine à l’Institut. C’est lui qui coordonne les activités de ce nouveau pilier spirituel, en lien avec l’abbé Nicolas Glasson, délégué de notre évêque Charles Morerod, lequel se déclare « heureux que Philanthropos continue et que l’accompagnement de la vie spirituelle puisse être garanti par la diversité et la qualité de ses intervenants ».

Philanthropos poursuit donc sa route auprès de Notre-Dame de Bourguillon, gardienne de la foi, et par là gardienne de la raison la plus haute, puisque Logos est aussi le nom de son Fils.